Les élus de l'agglomération nantaise pour un pont Aimé-Césaire à Nantes

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

Nos six élus de l'agglomération nantaise1 (Communauté urbaine Nantes-Métropole et Treillières) viennent d'adresser au président de Nantes-Métropole, Jean-Marc Ayrault, un message tendant à donner le nom d'Aimé Césaire à l'un des ponts de Nantes : un des deux nouveaux ponts prévus sur les bras de Pirmil et de La Madeleine (sur la Loire en amont des autres ponts de Nantes) ou même ...le pont de Cheviré, qui franchit en aval, à 52 m de hauteur, l'estuaire jadis emprunté par les navires négriers en partance vers l'Afrique et les Amériques.

Pour non élus, ce choix serait un hommage mérité à l'homme d'action et poète qui restera à tout jamais le chantre de l'identité nègre et de la liberté de l'homme debout. Ce serait aussi un message au monde sur le dialogue des cultures et l'universalité du combat des Droits de l'Homme dans lesquels Nantes se plaît à se reconnaître.

Pont monumental lui-même entre le Nord et le Sud (aux sens les plus larges), entre les continents et les îles, entre des cultures à la fois différentes et métissées, qui permettent à chacune et à chacun de s'épanouir et d'échanger loin des images dégradées et dégradantes de l'Autre, Aimé Césaire nous délivrerait ainsi durablement son message, tandis que serait ouvert au public le Mémorial à l'Abolition de l'Esclavage, en construction le long du Quai de la Fosse.


1Maïté Callet-Pellen et Pierre Even (Nantes), Michel François (Saint-Herblain), Jacques Lebreton de Vonne (Indre), Marcel Marc (Couëron) et Pierre-Yves Le Floch (Treillières).

Commenter cet article