HYDROLIENNES : 30 ANS POUR ABOUTIR !

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

L'Association des élus progressistes de Bretagne se félicite de voir enfin aboutir le projet de ferme d’hydroliennes porté par EDF. Un projet déjà ancien, puisque les premières mesures de courants et de houle remontent à mars 2005.

 

En réalité, l’idée existe depuis bien plus longtemps encore : dès le 21 avril 1979, dans les colonnes de la Presse d’Armor, Roger Perrot proposait d’utiliser la force du courant des marées pour produire de l’électricité à l’aide de turbines immergées. Un projet un peu différent de celui mis en œuvre aujourd’hui puisque Roger Perrot imaginait que les turbines seraient installées à bord de navires hydro-électriques semi-submersibles à l’ancre. Mais parmi les sites suggérés figurait déjà celui des Heaux de Bréhat.

 

Visionnaire jusqu’au bout, Roger Perrot se demandait combien de temps mettrait son idée pour s’imposer, dans une France entièrement vouée au nucléaire, au moment même où Plogoff défrayait la chronique… Cinquante ans, s’interrogeait le Trécorrois ? Non, seulement trente ans ! Dans combien d’années le port en eau profonde de Keraret en Plouguiel, que défendent également Roger Perrot et l’UDB depuis de longues années,  verra-t-il le jour ? Ceci est une autre histoire !

 

Pour revenir aux hydroliennes, il a fallu attendre que les objectifs européens croisent la volonté régionale pour qu’un tel projet soit enfin mis à l’étude. Contraints par Bruxelles de produire 20 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie d’ici 2020, l’Etat français et EDF se décident enfin à mettre en œuvre des solutions alternatives. Mais rien n’aurait pu aboutir sans la volonté de la Région Bretagne et de son Président, Jean Yves Le Drian.

 

Une Europe soucieuse de pratiques plus respectueuses de l’environnement. Une Bretagne volontariste sur son développement et son autonomie énergétique. L’AEPB s’en réjouit d’autant plus que notre territoire paimpolais y trouvera son compte ! A l’évidence, ce projet de ferme hydro-électrique mérite tout notre soutien.

 

Pierre Morvan

Commenter cet article