Association bretonne solidaire recherche des subventions pour le micro crédit à Madagascar

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

de Michel HAMON, militant UDB de Nantes, à l' AEPB

Contact@diego-developpement.org




                        Association bretonne solidaire recherche des subventions pour le micro crédit à Madagascar

 

 


Je souhaite vous présenter l'Association"Nantes à Brest DIEGO DEVELOPPEMENT"  qui œuvre pour un développement durable et solidaire,  pour réduire la pauvreté et les inégalités et mène,  avec d'autres structures, des actions de développement économiques à Madagascar par l'octroi de microcrédits et par la scolarisation d'enfants très pauvres.


Je pense que de petites structures très efficaces comme notre association peuvent être présentées aux élus des communes afin de susciter l'envie d'agir pour un développement solidaire.


Ce que nous faisons en matière de micro crédit :


Notre association s'est spécialisée dans les prêts de plus faibles montants du microcrédit, des prêts  de  montant équivalent à  100 € lequel est toujours octroyé sans aucune garantie de la part du micro-entrepreneur.

Ces crédits de très faibles montants, sont toujours accordés pour le financement d'un petit équipement professionnel, type machine à coudre, raboteuse,  étal pour petit commerce....Ils sont  accordés principalement à des  femmes, et  améliorent la situation sociale des bénéficiaires

En effet, nous constatons que s'il est bien utilisé, le crédit  est un outil efficace de développement :

Les revenus tirés de la micro activité permettront de satisfaire  les besoins de première nécessité (santé, nourriture, logement, écolage, etc..).

Nous avons choisi la forme associative pour nos actions. En effet une structure légère et bien intégrée à la meilleure connaissance du milieu, s'adapte aux conditions locales pour répondre aux vrais besoins de la région, dispense des formations cohérentes par rapport au vécu des bénéficiaires

Dans les pays pauvres, il s'agit d'un travail concret qui  nécessite, de la part des donateurs, organisation et accompagnement de chacun dans la chaîne sur le chemin de l'intégration socio-économique: l'acte financier doit s'associer à un acte perpétuel de soutien  nécessitant le recrutement et l'animation de formateurs sur place

Ce sont la les exigences de réussite.

Notre objectif est d'aider par le prêt et par la formation  et jamais d'assister: Une politique durable de développement à l'aide du micro crédit est l'une des solutions pour montrer aux bénéficiaires  qu'ils peuvent s'investir dans leurs projets et que ce sont eux-mêmes  les acteurs de leur développement. Ces microcrédits de très faibles montants ont donc  un rôle essentiel qui est avant tout un "plus social" et en cela, ils doivent être développésCe que nous souhaitons :

Le micro crédit et particulièrement la fraction qui concerne les montants les plus faibles, la moins garantie,   est coûteux et doit être subventionné.

La répétition inlassable de petits actes bien ciblés et bien gérés, avec un minimum de frais d'organisation, peut  parfois peser  sur le développement autant que des actions plus grandioses et coûteuses en frais de gestion et pertes.

Les petits et moyens microcrédits doivent être développés davantage encore, car c'est eux seulement qui s'attaquent aux causes de la pauvreté en créant des emplois et en facilitant la croissance. Ils sont l'un des outils qui permettra d'atteindre les objectifs de réduction de la pauvreté du Millénaire.


Il y a actuellement un décalage important entre les fonds de  microcrédits disponibles, très insuffisants, et le nombre de personnes qui pourraient  créer ou développer une activité économique  et il est essentiel d'accroitre  le volume des capitaux accessibles aux associations fiables  et expérimentées capables  de mettre en place et de gérer des agences de microcrédits

Nous souhaitons donc vous demander de  promouvoir et d'encourager les systèmes de microcrédit  viables  à Madagascar, en faisant connaitre nos actions et en nous aidant à trouver les financements à  long terme qui sont nécessaires pour rendre nos actions pérennes.

Commenter cet article