Saint-Herblain et la Charte Ya d'ar brezhoneg / Oui au Breton

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne


Les sept actions surlignées en bleu paraissent pouvoir constituer dès maintenant la corbeille d'adhésion au premier niveau de la Charte (Il faut un minimum de 5 actions - dont la première - pour adhérer à la Charte).

Les quatre actions surlignées en jaune paraissent susceptibles d'être retenues dans un deuxième temps ou partiellement.

Les 29 autres actions possibles ne correspondent pas, présentement ou durablement, au contexte herblinois (ex : marquage bilingue sur les véhicules ou le matériel communal, enquête sur la connaissance du breton par le personnel communal...).




En photo : Michel François, élu à Saint Herblain


Action n°

Intitulé

Observations

1

Mise en place de panneaux bilingues aux entrées et sorties de la commune.

Des panneaux bilingues d'entrées/sorties d'agglomération sont actuellement en place dans 18 communes de Loire-Atlantique. Le concours financier du département (prévu dans le Finistère et le Morbihan) pourrait sans doute être sollicité.

2

Cartons d'invitations bilingues pour les manifestations culturelles organisées par la mairie.

Une application optionnelle peut seule être envisagée dans le cadre culturel herblinois : manifestations en rapport avec des spécificités culturelles identifiables (langue, chant, musique, danse,...)

5

Cartes de visite bilingues pour les élus en faisant la demande.

Il n'y a pas de minimum requis...

15

Participer à la campagne annuelle de promotion des cours de breton pour adultes.

Cette participation a été acquise en septembre 2008 pour l'année 2008 - 2009.L'ouverture du Centre culturel Yezhoù ha Sevenadur, où sont dispensés de tels cours, invitera naturellement à poursuivre cette information.

19

Information donnée au public quant à la possibilité d'avoir une cérémonie de mariage bilingue.

Le « doublage » en breton de la cérémonie est autorisé, la validité légale du mariage restant attachée à la seule version en française.


24

Réalisation d'une enquête auprès des parents d'élèves de la commune afin de mesurer la demande sociale en matière d'enseignement bilingue.

La mise en place d'une telle filière est inscrite dans le programme municipal et a déjà suscité de l'intérêt dans une des écoles maternelles de la commune (Grands Bois).Voir mes notes des 7 septembre et 18 novembre).

25

Aide financière et / ou technique à l'installation ou au développement d'une filière bilingue dans la commune.

A voir dans le prolongement du point précédent.

28

Signature d'un contrat de mission avec l'Office de la Langue bretonne.

Paraît souhaitable pour bénéficier de la fiabilité des travaux de l'Office et de son expérience, même dans le cadre limité des options proposées.

29

Constitution d'un fonds d'ouvrages en breton dans la(les) bibliothèques(s) municipale(s), alimenté régulièrement au fur et à mesure des nouvelles publications.

Il existe déjà des fonds modestes de livres en breton. La « politique de gestion » de ces fonds reste apparemment à définir. La présence du Centre Yezhoù ha Sevenadur dans la commune est d'un intérêt évident dans cette démarche (information sur l'existant, conventions éventuelles à étudier.

30

Programmation annuelle de spectacles en langue bretonne dans le centre culturel communal.

Tout permet de prévoir qu'une offre de spectacles en breton va se développer à partir des structures culturelles qui existent désormais dans la commune ou à proximité. Il pourra s'agir notamment de films, de contes ou de théâtre.

36

Mettre en place un conventionnement avec les communes voisines afin de permettre l'accueil des enfants en filière bilingue.

A titre d'exemple, en cas d'ouverture d'une filière bilingue aux Grands Bois, un tel conventionnement pourrait être envisagé avec Nantes et Orvault.


Commenter cet article