Un baromètre du développement durable qui tronque le Pays de Redon et ignore la Loire-Atlantique !

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

Extrait du blog de Jean François Lugué, conseiller municipal de Redon.

http://lugue.ekoblog.eu/post/2009/01/26/Un-barometre-du-dvpt-durable-qui-tronque-le-Pays-de-Redon-et-retire-la-Loire-Atlantique

Commençons par dire que l'association Cohérence a fait un énorme travail de coordination et de sensibilisation à l'environnement depuis près de 15 ans en Bretagne et dans les départements limitrophes (Mayenne notamment). C'est cette même association qui a mis sur pied une très bonne initiative: "le baromètre du dvpt durable", c'est à dire une cartographie précise des communes qui font part d' un certain nombre de mesures concrètes en faveur d'un développement plus écologique, social et aussi culturel des communes. Toutefois, lorsqu'on consulte la carte, on constate qu'il s'agit d'une Bretagne à 4 départements (B4). Exit la Loire-Atlantique! Quand au pays de Redon, il se retrouve complètement tronqué.

Il faut constater que les phénomènes de régression en matière de ségrégation administrative viennent de là où on ne les attendaient pas... En l'occurrence des milieux alternatifs qui ont pourtant toujours été rétifs à l'idée d'adopter les découpages arbitraires de l'Etat français. Un autre exemple très récent : la nouvelle association des cigales de Bretagne qui prend aussi une référence B4(*) Pourtant, sur le plan politique on assiste actuellement et depuis la grande manifestation nantaise de Septembre 2008 à une montée en puissance des revendications en faveur de la réunification.

Comment comprendre ces mouvements contraires entre organisations politique et associative? Les premières déplorant ces découpages qui sclérosent la vie sociale et économique et les autres, les associations qui sont elles indépendantes des structures de l'Etat, finissent elles par faire plus de zèle que les services de l'Etat eux-mêmes...

Ainsi, les redonnais seront privés des informations sur le baromètre du dvpt durable de Saint-Nicolas de Redon...Quelle royale aberration pour un Pays qui se bat depuis si longtemps pour défendre sa cohésion!

Je me rappelle pourtant le grand rassemblement à l'initiative de Cohérence à Redon en mai 2003 avec notamment la venue de José Bové. Une partie de la Bretagne militante s'était donnée rendez-vous à Redon pour se redire "qu'un autre monde" était toujours possible. Militants anti-capitalistes, anti-nucléaires y côtoyaient des militants pour une agriculture paysanne et des militants culturels bretons. Il avait été rappelé que les combats sociaux des années 70 en Pays de Redon, n'auraient pas été possible sans le ciment culturel qui liaient ouvriers et paysans d'alors. De la même manière, on peut difficilement expliquer la résistance à la centrale nucléaire de Plogoff sans évoquer le rôle de la culture et de l'identité bretonne...

Cohérence a-t-elle oublié tout cela ? Revendiquer une certaine "cohérence" sans réfléchir à la place de la culture et de l' histoire... Est-ce encore crédible ?

[Voir le site du baromètre du développement durable]

(*) : Notons toutefois que d'autres associations comme Bruded (promotion de l'habitat écologique dans les petites communes) et Eau et rivières de Bretagne fonctionnent sur les 5 départements bretons.

Publié dans Réunification

Commenter cet article