CHARTE YA D’AR BREZHONEG : Plescop, niveau 2 : Continuer à travailler au développement du breton dans la vie publique

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

A Plescop, commune d'environ 5000 habitants aux portes du Golfe du Morbihan, nous avons une volonté commune de vivre et de faire vivre la langue et la culture bretonne. Nous, c'est-à-dire des associations dynamiques, telles Petra Neue (organisatrice du Roue Waroch) ; des acteurs économiques partie prenante (signataires d'un protocole de partenariat afin de développer l'usage du breton) ; des élus, conscients de leur responsabilité quant au soutien à la langue bretonne ; et une population qui désire vivre et participer activement à tous les évènements culturels bretons.


Le 28 janvier 2005, notre Conseil Municipal votait l'adhésion à la Charte « oui au Breton » de l'Office de la Langue Bretonne et demandait dès le 8 mars 2005 le niveau 1. Un an plus tard, le 9 mars 2006, Plescop obtenait le label avec cinq actions réalisées (N° 1-10-15-16-24).


Après un temps de réflexion pour décider d'asseoir et de pérenniser d'autres actions en faveur de la langue bretonne dans la vie publique communale, Plescop a demandé le label niveau 2 avec 15 nouvelles actions à réaliser sur 1 an. La signature, en présence de Léna Louarn, présidente de l'Office de la Langue Bretonne, a eu lieu il y a un mois, à la nouvelle médiathèque bilingue. Certaines actions sont déjà réalisées, d'autres sont en bonne voie (N° 2-3-4-5-6-8-9-12-18-20-28-29-37-38-40).


Toutes ces actions ne demandent pas d'efforts financiers importants. C'est juste une question de volonté politique.


Il eut été dommage de ne pas planter les graines de l'avenir de la Bretagne dans un terreau aussi fertile... Et non seulement elles s'épanouissent, mais elles essaiment aussi puisque 6 communes de la Communauté d'Agglomération de Vannes ont signé la charte « oui au Breton ».

Et peut-être même verrons-nous la Communauté d'Agglomération de Vannes la signer bientôt.



Nelly FRUCHARD

Maire de PLESCOP et 1ère Vice-Présidente de l'AEPB

Commenter cet article