Conseil municipal de Rennes : vœu de la majorité "Pour une démocratie territoriale renforcée"

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

Intervention d'Eliane Leclercq

Monsieur le Maire,  

Le vœu qui nous est présenté ce soir reconnaît que notre ville est concernée au plus haut point par la question de la nouvelle organisation de la Bretagne. Il prend en compte la réalité historique et culturelle de la Bretagne à cinq départements.  

Nous tenons à saluer cette avancée. Les Rennais, les Bretons attendent d'une capitale régionale qu'elle parle d'une voix forte, au moment où l'on débat justement de l'avenir de leur territoire.  

C'est vrai, il aurait été symboliquement fort que ce vœu parle plus explicitement de ce qui est au cœur du débat : la réunification administrative de la Bretagne. Pourquoi avoir peur des mots ? Pas si loin d'ici, au Conseil régional, la réunification fait l'unanimité ! Mais, nous comprenons que ce vœu est plus large puisqu’il se place dans le cadre des travaux de la Commission Balladur.  

Allons de l'avant, nous voterons ce texte car le moment est propice pour avancer. Ce vœu doit inscrire notre ville dans une nouvelle dynamique de coopération avec Nantes, dans le souci de la cohésion et de l'équilibre territorial à l'échelle régionale.  

La participation rennaise au groupe de travail mis en place par le Conseil régional constitue un premier pas concret, que nous suivrons avec le plus grand intérêt. Et, Monsieur le Maire, s'il est possible de faire une proposition quant à la composition de ce groupe, j'aimerais penser que le groupe UDB du Conseil municipal puisse y prendre toute sa part. Nous tenons toutefois à rappeler, que, pour nous, ce groupe de travail n'est qu'un outil technique transitoire en attendant des structures plus adaptées issues de la réunification administrative de la Bretagne. 

Nous tenons également à relever les arguments développés en faveur bien sûr de la prise en compte des aspirations des populations concernées et également la volonté de permettre l'émergence de régions puissantes, autonomes financièrement et fiscalement... dans un premier temps ! avec un sens et une logique s'inscrivant dans le long terme et l'Histoire, refusant de ce fait l'amalgame dans un grand-ouest qui ne saura porter aucun projet politique solide.

Enfin nous sommes heureuses de constater la prise de conscience de la double dimension du rôle d’une capitale régionale qui doit, c’est d’ailleurs écrit dans le voeu, développer un pôle incontournable au service de la Bretagne et des Bretons.

Je vous remercie.


Eliane Leclercq, conseillère déléguée à l' e-administration, conseillère communautaire

Ana Sohier, conseillère déléguée au patrimoine immatériel

Elues UDB, membres de l' AEPB


Publié dans Réunification

Commenter cet article

metchnikoff philippe 22/01/2010 17:19


Il faut réunifier la Bretagne et développer notre pays de façon équilibrée entre Rennes , Nantes ,Brest et les autres villes bretonnes.La Bretagne aurait ainsi le poids démographique (4,5 millions
d'habitants) et économique de l'Irlande.