Saint-Herblain : Ya d’ar brezhoneg

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

La signature, le 15 mai dernier, de la Charte Ya d'ar Brezhoneg par la commune de Saint-Herblain n'arrive pas comme un cheveu sur la soupe. Michel François à qui a été confié le suivi du dossier, est en effet, depuis l'an dernier, le troisième élu UDB de la commune, après Christian Pellen et Martial Catherine. A noter que le vœu a été voté à la quasi unanimité, à l'exception du groupe centriste.

 

Depuis 1989, début du premier mandat de Charles Gautier, actuel sénateur-maire socialiste, le Gwenn ha Du flotte au fronton de la mairie et colore nombre de manifestations officielles. Même s'il est réservé sur la réunification, Charles Gautier considère en effet Saint-Herblain comme une ville indiscutablement bretonne, tout comme sa commune natale de Plélan-le-Grand. Il considère aussi comme normal que le breton soit présent dans la vie culturelle ou que des parents souhaitent un enseignement en breton. Le forfait scolaire est versé à l'école Diwan de Nantes pour les 35 élèves herblinois qui la fréquentent. La perspective d'une filière bilingue publique est inscrite dans le programme municipal.

 

Commenter cet article