La section UDB du Pays de Dinan questionne les 80 maires du Pays sur le trilinguisme : gallo, breton, français

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

pordi.jpg L'action de l'UDB en faveur de la langue bretonne et du gallo en Haute Bretagne continue. Après avoir fait voter à Pordic (22) la charte « Ya d'ar Brezhoneg » (oui au breton) et à Saint-Herblain (44) les militants de l'UDB de Dinan sollicitent les 80 maires des communes du Pays de Dinan.

 


 

Voici le courrier :

 

Union démocratique bretonne

Section de Dinan

THOMINIAUX Arnaud

 

Mairie de Plancoët

Place de la Mairie

22130 PLANCOET

 

Plancoët, le 3 janvier 2011

 

 

Destinataire: Mme le Maire.

 

Objet: trilinguisme communal

 

 

Madame le Maire,

 

 

L'Union démocratique bretonne (UDB) est un parti politique de gauche et écologiste créé en 1964. Très attachés à la gouvernance territoriale, nous sommes conscients qu'une bonne gestion locale des dossiers permet souvent une amélioration des conditions de vie des citoyens. Malgré le peu de ressources des collectivités locales, nous pensons donc qu'il existe des leviers simples pour faire avancer les idéaux concrètement.

 

Nous avons remarqué que votre commune ne compte ni panneaux en breton, ni panneaux en gallo. Pour la section UDB de Dinan, ce constat est amer car nous avons l'impression que notre territoire ne participe pas à la dynamique de réappropriation de nos cultures initiées par la politique linguistique du Conseil régional de Bretagne. Il existe pourtant de nombreux outils qui permettent de faire avancer le bilinguisme tant français-breton que français-gallo. Concernant le breton, l'Office Public de la Langue bretonne conseille les collectivités et leur fournit une aide technique remarquable. La Présidente de cet organisme adossé au Conseil régional n'est autre que Léna Louarn, vice-présidente du Conseil régional, chargée des langues de Bretagne.

 

Nous aimerions savoir, puisque la démarche existe, si votre commune a l'intention de signer la Charte « Ya d'ar brezhoneg / Oui au breton » permettant de mettre en valeur la diversité culturelle de notre région?

 

Dans l'attente de votre réponse, nous vous prions, Mme le Maire, de recevoir nos salutations bretonnes les meilleures.

 

Pour la section UDB de Dinan,

Le responsable, THOMINIAUX Anaud

Commenter cet article

max MERDOGALO 17/02/2011 19:29


Bonjour, Il y a erreur messire, vous devez parler de bilinguisme breton français, retour aux sources car on a parlé Breton à Dinan du 5e au 12e siecle me semble t il. Donc pas la peine de parler
d'un patois gallo quasi disparu, de plus cheval de Troie de la romanisation et de la francisation, et qu'evoquent épisodiquement une poignée d'excités qui ont l'oreille de deux ou trois
carriéristes du conseil régional; Cela s'appelle diviser pour regner. Un Breton bien dans sa tete est bilingue français breton. Du Conquet à Clisson, tous Bretons bilingues.