Pétition : Soutien au Collectif GASPARE

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

Pétition mise en ligne le 23/08/2011 , proposée par : Collectif GASPARE (Garantir l’Avenir Solidaire Par l’Autonomie Régionale Énergétique)
Elle sera envoyée à : la CNDP - Commission Nationale du Débat Public

Elle prendra fin le : 25/09/2011

 

 

Pour signer cette pétition http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation.php?id=349



Le 27 juin 2011, l’État a engagé une procédure d’appel d’offres pour l’implantation d’une centrale à cycle combiné gaz (CCCG) dans l’aire de Brest. Le Collectif Gaspare a saisi la CNDP – Commission nationale du débat public – le 11 août 2011.

[ 304 participations ]

logo gaspare

explicatif

Dans le cadre de cet appel d’offres, porté par l’État, sont définies les conditions précises du projet, de sorte que l'État lui-même doit être considéré comme porteur du projet visé par la saisine, et l'appel d'offres lui-même comme la décision visée par la saisine.
En effet, les conditions fixées par l’appel d’offres de l’État précisent :

  • la puissance installée de la nouvelle unité de production électrique, soit 450 MWe
  • le choix du procédé technique et du combustible utilisés, soit une centrale à cycle combiné fonctionnant au gaz naturel
  • un périmètre d’implantation possible, laissé à la discrétion de l’opérateur, et couvrant la moitié nord du Finistère
  • le délai de mise en service de l’unité de production, soit 2015.


Par ailleurs, les conditions fixées par l’appel d’offres précisent que l’État assurera la prise en charge directe des surcoûts liés à l’approvisionnement en gaz de la centrale, en particulier le renforcement du réseau régional de transport du gaz sur environ 100 km.
Ainsi, l’État participera financièrement à l’investissement du projet, aux côtés de l’opérateur qu'il aura lui-même sélectionné.
Ce sont donc les termes de l’appel d’offres porté par l’État qui fondent l’opportunité du projet, ses enjeux nationaux de sécurité énergétique, ainsi que ses principales caractéristiques techniques et financières. Enfin, ses incidences les plus importantes sur l’environnement sont prévisibles à ce stade, et ceci quel que soit le site définitif retenu pour son implantation.
Toutes ces questions requièrent une information et une participation du public au processus décisionnel engagé par l’État au travers du présent appel d’offres, et eu égard à l’importance considérable du projet.

Le Collectif Gaspare demande solennellement à la Commission qu’elle propose l’organisation d’un débat public sur le projet d’implantation d’une Centrale à Cycle Combiné Gaz dans l’aire de Brest, décidé par l’État le 27 juin 2011. Ainsi, les enjeux majeurs d’un tel projet feront l’objet d’une information pleine et transparente à l’adresse du public, et seront débattus avec la garantie de l’impartialité.
De la même façon, Gaspare souhaite que le public et les représentants de la société civile puissent enfin obtenir de la part du porteur de projet un dossier présentant ses caractéristiques principales et incidences prévisibles, et les raisons de ce choix par l’État. Enfin, un tel débat public permettra de confronter de façon équitable et approfondie la solution d’une nouvelle centrale électrique aux autres options disponibles pour le besoin de sécurisation du réseau électrique.


Site du Collectif Gaspare : http://www.nonalacentrale.fr/  
Contacts :
Gaspare - 11 rue Louis Aragon - 29800 SAINT-DIVY
Courriel : collectif.gaspare@gmail.com. PDF à télécharger

texte de la pétition

Nous soutenons la démarche du Collectif Gaspare et des cinq associations (*), membres de ce Collectif, qui formulent la saisine de la Commission Nationale du Débat Public, concernant le projet d’implantation d’une Centrale à Cycle Combiné Gaz dans l’aire de Brest décidé par l’État le 27 juin 2011. Ainsi, les enjeux majeurs d’un tel projet feront l’objet d’une information pleine et transparente à l’adresse du public, et seront débattus avec la garantie de l’impartialité.

(*) Écologie Sans Frontière, Cohérence pour un développement durable et solidaire, Agir pour un environnement et un développement durables - AE2D, Abers Nature et Vivre dans les Monts d’Arrée, associations agréées au titre de la protection de l’environnement.

Publié dans Environnement

Commenter cet article