Produits locaux et circuits courts : l’expérience du Parc naturel régional d’Armorique

Publié le par Association des élus progressistes de Bretagne

Le Parc naturel régional d’Armorique (PNRA), 125.000 hectares pour 61.000 habitants, vient de consacrer, dans la dernière livraison de son trimestriel « La vie du Parc / Buhez ar Park » (1), un dossier spécial aux produits locaux et aux circuits courts.

 

Ce dossier fait suite à l’implication du PNRA dans le programme Loccaterre (2), piloté par le Fédération des Parcs naturels régionaux de France et mis en œuvre par le CIVAM (Centre d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural).

 

Que nous apprend ce dossier spécial ?

 

Le circuit court est ainsi défini par Blaise Berger de la fédération régionale de Bretagne des CIVAM : « Un intermédiairemaximum entre le producteuret le consommateur, unedistance de 80 km entrele point de consommationet le point deproduction, et une maîtrisedu prix par leproducteur ». Il ajoute : « ausein des CIVAM nousinsistons aussi sur lanotion de transparence desmodes de production ; par exemple on nepourrait pas concevoir laprésence dOGM encircuits courts ».

 

La production n’est pas systématiquement bio mais une majorité produit sous ce label et la plupart des autres producteurs s’en approchent.

 

Les modalités du circuit court peuvent être diverses : vente à la ferme, marchés de proximité, vente de paniers par internet, AMAP, groupements d’acheteurs, épiceries bio, approvisionnement de restaurateurs ou de collectivités locales (restaurants scolaires ou administratifs), initiatives intra ou inter-entreprises. Et il s’en invente encore…

 

Lintérêtsur le plan delenvironnement et desrelations sociales estévident. Mais il estaussi économique, enparticulier pour lemploiagricole. Le PNRAconstate : « Surle Parc, depuis prèsde 10 ans onenregistre troisinstallations encircuits courtspour undépart, quanden agricultureconventionnelle leratio estinverse ».

 

Cette démarche se traduit même par la naissance d’une première marque : « Agneau du Parc naturel régional d’Armorique ».

 

Le PNRA a publié un livret des « produits locaux du Parc » : plus de 100 adresses pour s’approvisionner et rencontrer les producteurs. Une liste non exhaustive qui est appelée à s’enrichir sur le site internet du PNRA (3).

 

Kristian GUYONVARC’H

Conseiller régional / kuzul-rannvro

Membre du comité syndical du PNRA

 

(1) PNRA, 15 place aux Foires, BP 27, 29590 Ar Faoù / Le Faou.

 

(2) www.civam-bretagne.org, rubrique « circuits courts », « vente directe ».

 

(3) http://www.pnr-armorique.fr/

Publié dans Economique et social

Commenter cet article